Partagez nos passions pour Robert Pattinson, les vampires et les anges // Robert Pattinson, Simplement nous, Rpattz for Eternity MCN: WRP3Q-GNYRW-BXEQ5 © copyright Tue May 04 11:27:09 UTC 2010 - All Rights Reserved//
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Critique cinéma du jour - Remember me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Critique cinéma du jour - Remember me   Mar 30 Mar - 15:41

Au vu du succès mondial de Twilight, Robert Pattinson est forcément attendu au tournant avec le nouveau drame-romance Remember me où il donne la réplique à Pierce Brosnan.

Côté interprétation, la coqueluche de ces demoiselles n’a pas grand-chose à se reprocher. En même temps, son personnage n’est pas très différent du vampire de Twilight: Tyler est un jeune homme de 22 ans qui se trouve être en rébellion contre sa famille et même la société toute entière depuis le suicide de son frère Michael, survenu dix ans plutôt.


Pierce Brosnan, révélation du film
Après une altercation avec un policier, Tyler décide, en guise de vengeance, de séduire la fille de celui-ci. On retrouve donc Robert Pattinson dans un rôle de séducteur qui vit en marge de la société. Comme dans Twilight. En revanche, Pierce Brosnan, le père de Tyler, homme puissant grâce à ses affaires, nous surprend par une interprétation juste et convaincante. Il n’aurait pas pu faire mieux. Il est la révélation du film. A côté de cela, Remember me bénéficie d’une très belle écriture de personnages souffrant tous à leur façon d’un trouble familial: la famille de Tyler à cause du suicide de son frère; Ally, la fille du policier, à cause du meurtre de sa mère auquel Ally a assisté alors qu’elle n’avait que onze ans.


Une très belle écriture de personnages
A ces personnages, on ajoute le père d’Ally qui ne parvient pas à faire le deuil de son épouse. Tous sont intéressants à analyser et à comprendre. Seulement, Allen Coulter a du mal d’unir toutes ces histoires entre elles, la sauce a bien du mal de prendre par manque de liant. Il faudra attendre les trente dernières minutes pour que l’œuvre saisisse toute son ampleur avec une fin aussi surprenante que touchante.


(Source : point24.fr)
Revenir en haut Aller en bas
Ka"
Administratrice
Administratrice
avatar

Messages : 3455
Localisation : sur les genoux de Robert !!!
Humeur : Folle Amoureuse :::::

MessageSujet: Re: Critique cinéma du jour - Remember me   Mer 31 Mar - 12:34

comme c'est long, vivement que je puisse le voir ce film

***************
*/


"I don't want to be a monster" **** Edward Cullen.
*/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Critique cinéma du jour - Remember me   Mer 31 Mar - 13:23

Oui et ca me donne encore plus envie de le voir, malgré tout!
Revenir en haut Aller en bas
Morgane
Administratrice
Administratrice
avatar

Messages : 3296
Localisation : dans les nuages
Age : 36
Humeur : follement in love

MessageSujet: Re: Critique cinéma du jour - Remember me   Jeu 1 Avr - 11:27

Je suis sure qu'il sera remarquable et tout aussi surprenant ce film. Vivement le 07 !!!

***************
Revenir en haut Aller en bas
http://simplementnous.forumactif.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Critique cinéma du jour - Remember me   Jeu 1 Avr - 14:33

bientot, bientot!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critique cinéma du jour - Remember me   

Revenir en haut Aller en bas
 
Critique cinéma du jour - Remember me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Collectif - Le Jour où la mort nous sépare (présenté par Harlan COBEN)
» [Du bouchet, Paule] Le journal d'Adèle
» [Werber, Bernard] Les fourmis - Tome 2: Le jour des fourmis
» [Higgins Clark, Mary] Un jour tu verras ...
» [Khadra, Yasmina] Ce que le jour doit à la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rpattz for Eternity ! :: ROBERT PATTINSON :: Ses films :: Remember me : 2009 :: Le film / photos-
Sauter vers: